«Nous ne voulions pas descendre dans la rue dans la situation de grande incertitude que traverse le pays. Le plan de vaccination est retardé, l’état d’urgence prend fin le 30 et personne ne sait ce qui va se passer. C’est pourquoi nous avons choisi de célébrer cette date avec une conférence qui se déroulera de manière virtuelle et en présence », a déclaré à Lusa le secrétaire général de l’UGT, Carlos Silva.

La centrale syndicale marquera la fête du Travail avec une conférence sur « Les défis de la négociation collective, les blocages et les opportunités », qui aura pour orateurs les anciens ministres du travail Paulo Pedroso et José António Vieira da Silva.

Les panels de débat seront composés des dirigeants des principaux syndicats de l’UGT, qui « auront ainsi la possibilité de présenter leurs réclamations en matière de négociation collective ».

« Parce qu’ils ont tous des raisons de se plaindre », a déclaré Carlos Silva.

La conférence aura lieu dans l’auditorium du siège de l’UGT, avec la présence de seulement 60 personnes, soit environ un dixième de la capacité de l’espace, en raison de l’exigence de distance sociale.

L’événement sera également diffusé en direct sur le site Internet de l’UGT.

« Ce n’est pas encore cette année que nous célébrerons la fête du Travail à Vila Real, en raison de la pandémie, mais nous comprenons qu’il n’était pas juste pour nous de proclamer des droits, des libertés et des garanties et d’être méfiants lorsque d’autres doivent se confiner », a déclaré le chef de l’UGT.

Ces dernières années, l’UGT a célébré le 1er mai dans plusieurs villes du pays, en faveur de la décentralisation, et avait marqué les célébrations de 2020 pour Vila Real, qui avaient été annulées en raison du covid-19.

Ainsi, l’année dernière, la date a été marquée par des témoignages syndicaux «en ligne».

« Cette année, nous avons choisi de tenir une conférence sur un sujet très important, car c’est en raison du blocage des contrats collectifs que les bas salaires continuent de prévaloir, conduisant à une augmentation de la pauvreté », a déclaré le dirigeant syndical.

À la fin, Carlos Silva fera une intervention, qui ne sera pas seulement la clôture de la réunion, mais sera également une intervention syndicale le 1er mai, qui abordera, entre autres sujets, l’augmentation de la pauvreté parmi les travailleurs.

« Le 1er mai sera toujours très important pour nous et nous aimerions le célébrer dans la rue, mais comme nous respectons les règles, nous célébrerons de cette manière », a-t-il déclaré.

RRA // EA

Le contenu du 1er mai: l’UGT fête à nouveau dans l’isolement avec une conférence syndicale apparaît d’abord à Visão.