Selon une note du ministère de la Défense nationale, ces soldats étaient les derniers à revenir sur un total de 168, après avoir été reçus aujourd’hui par la secrétaire d’État aux Ressources humaines et aux anciens combattants, Catarina Sarmento e Castro.

«Avec un total de 168 militaires, provenant de diverses unités de la Brigade d’intervention de l’armée, la cinquième force nationale détachée a, au cours des six derniers mois, intégré une force de réaction rapide dans le cadre de l’opération Resolute Support Mission de l’OTAN. [Organização do Tratado do Atlântico Norte] chargé d’assurer la surveillance et la protection de l’aéroport international de Kaboul », peut-on lire dans la note publiée sur le site officiel du ministère.

Certains soldats de cette force ont également intégré «une unité nationale de soutien (National Support Element), destinée à soutenir tout le soutien logistique nécessaire aux militaires portugais sur le terrain».

Avant la fin de la mission, le personnel militaire de l’armée des deux missions a reçu la médaille de l’OTAN « No Article Fifth » qui, selon la note, « reconnaît et distingue les services élevés fournis par les militaires dans le cadre de campagnes ou d’opérations de sécurité et paix ».

Ces militaires « ont transmis le témoignage » aux soldats de la 6e Force nationale détachée qui ce mois-ci sont déjà partis pour l’Afghanistan, dans le cadre de la mission de l’Alliance atlantique.

« Les soldats du 6e FND, composé de 170 soldats de la Brigade mécanisée, de la zone militaire des Açores et de la zone militaire de Madère, resteront en Afghanistan jusqu’au 31 mai », conclut la note.

La mission de l’OTAN en Afghanistan a été lancée le 1er janvier 2015 après la précédente Mission internationale des Forces de sécurité et d’assistance (FIAS).

Lors du sommet de juillet 2018 à Bruxelles, les alliés se sont engagés à maintenir la mission « jusqu’à ce que les conditions indiquent des changements appropriés ».

En septembre 2020, l’OTAN a salué le début de négociations de paix entre les Afghans, exhortant le gouvernement et les talibans à respecter leurs engagements en vue de parvenir à un accord de paix.

« Les alliés ajusteront la présence des troupes en appui au processus de paix tout en maintenant leur engagement à former les forces et institutions de sécurité afghanes » dans le pays, indique le portail officiel de la mission de l’OTAN en Afghanistan.

Environ 12 000 soldats de 38 pays de l’OTAN et pays partenaires de l’organisation font partie de la «Mission de soutien résolu».

Le conflit en Afghanistan dure depuis 2001 et les États-Unis retirent actuellement les forces américaines du terrain, dans le cadre des négociations de Doha, et par décision de l’administration du président Donald Trump.

ARYL (PSP) // SF

Le contenu des 139 militaires portugais renvoyés aujourd’hui d’Afghanistan apparaît d’abord à Visão.